Comment payer sa mutuelle santé senior moins cher ?

Avec l’âge, nos frais de santé ont naturellement tendance à augmenter. Les dépenses sur des postes onéreux comme l’optique et le dentaire s’accroissent, et peuvent s’accompagner de frais supplémentaires propres aux besoins de santé des seniors : appareillage auditif, hospitalisations… Pour autant, la Sécurité sociale rembourse les seniors à la même hauteur que le reste de la population. Pour bien vieillir, il est donc important de souscrire une complémentaire santé adaptée à ses besoins. Suivez nos conseils pour trouver une mutuelle santé senior moins chère tout en étant le mieux couvert possible.

L’importance d’une mutuelle santé senior

Souscrire une mutuelle senior permet tout d’abord de compenser le ticket modérateur (partie non remboursée par la Sécurité sociale), qui devient lourd à assumer lorsque les consultations médicales se multiplient et que la consommation de médicaments s’accélère. Les dépassements d’honoraires, très fréquents chez les spécialistes (cardiologue, urologue, neurologue), sont également à la charge du contribuable et renforcent le besoin d’une complémentaire santé pour maîtriser son budget.

Une bonne mutuelle senior permettra d’autre part d’être couvert sur des postes de santé très peu pris en charge par la Sécurité sociale.  C’est notamment le cas des prothèses dentaires ou auditives, mais également des besoins d’assistance à domicile, qui peuvent survenir chez un grand nombre de seniors à partir de 75 ans. Remboursées seulement partiellement, les dépenses d’hospitalisation peuvent elles aussi devenir rapidement très onéreuses et doivent être anticipées dès l’âge de la retraite.

Quand souscrire une mutuelle senior ou retraité ?

Pour anticiper correctement ses besoins de santé, la question est de savoir à quel âge nous pouvons êtes considérés comme seniors. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que l’on devient senior à 60 ans, âge auquel il est sage de se préoccuper de son changement de mutuelle pour anticiper les dépenses précédemment évoquées (en particulier l’hospitalisation, qui survient sans prévenir) pour bénéficier d’une prise en charge adaptée.

Selon ses habitudes et son mode de vie, ce changement peut s’opérer plus tôt. Les professionnels de la santé estiment qu’un changement physiologique intervient à partir de 45 ans, âge auquel les risques de cancer et d’infarctus augmentent et exigent de fréquents dépistages. Les personnes sédentaires ayant un comportement à risque (tabagisme, alcoolisme) et les individus génétiquement prédisposés aux maladies cardiovasculaires ou au cancer pourront donc choisir de souscrire une complémentaire santé pour les seniors bien avant l’âge de la retraite, dès 45 ans, si leur mutuelle d’entreprise obligatoire n’est pas intéressante. On distingue donc les mutuelles retraités des mutuelles seniors, qui peuvent tout à fait s’adresser aux actifs de plus de 45 ans.

Il n’y a ainsi pas d’âge minimum requis pour souscrire une complémentaire santé pour les seniors. Notons cependant qu’à l’inverse, certaines mutuelles exigent un questionnaire santé pour les assurés de plus de 65 ans et se réservent le droit de refuser la souscription des profils santé les plus risqués.

Choisir la meilleure mutuelle santé pour seniors

Les meilleures mutuelles santé pour seniors sont celles qui vous offriront une excellente couverture à un prix raisonnable. Plus facile à dire qu’à trouver ! Les mutuelles seniors sont en effet plus chères que les complémentaires santé classiques et peuvent fortement impacter votre pouvoir d’achat. Veillez donc à faire le point sur vos besoins de santé pour ne pas trop dépenser sur les postes vous concernant le moins. A titre d’exemple, les Français s’équipent en moyenne de leur premier appareillage auditif vers 70 ans. Les moins de 60 ans auront donc pour la plupart peu d’intérêt à prévoir des garanties importantes sur ce poste de dépense.

Puisque nos besoins diffèrent selon notre âge, mais également selon notre environnement, nos comportements, et nos prédispositions génétiques, l’idéal est d’opter pour une mutuelle flexible et personnalisable pouvant s’adapter à chaque individu. C’est par exemple le cas de la mutuelle EOVI MCD, qui propose 20 niveaux de garanties à personnaliser en fonction de ses besoins : hospitalisation, prothèses dentaires, optique, cures thermales, médecine douce… Le but étant de trouver la formule gagnante pour bénéficier d’une couverture sur-mesure.

Avant de choisir votre mutuelle senior ou mutuelle retraité, nous vous invitons à vérifier attentivement les taux de remboursements et leurs plafonds. Les délais de carence et exclusions de garantie peuvent également diminuer considérablement votre taux de couverture et doivent faire l’objet d’une attention toute particulière avant la souscription d’un contrat. Enfin, le tiers-payant, en vous dispensant d’avancer vos frais de santé, reste un plus appréciable.  Selon vos revenus mensuels, celui-ci pourra pencher dans la balance et influencer votre choix. Gardez cependant à l’esprit que l’option du tiers-payant ne signifie pas forcément que vous payerez moins cher au global, et que certaines mutuelles ne proposant pas de tiers-payant pourront être plus intéressantes sur l’année.

Trouver une mutuelle santé senior moins chère

La mutuelle senior reste une dépense importante pouvant peser lourd dans le budget mensuel d’un retraité. Pour payer le moins cher possible, il est judicieux de faire un nouveau point sur ses besoins de santé tous les ans. Ce travail d’arbitrage doit en effet être régulier pour vous permettre de bénéficier chaque année de garanties adaptées à vos besoins, qui peuvent évoluer rapidement. Tous les ans, nous vous recommandons donc de réévaluer votre situation pour prioriser un remboursement optimal des plus gros postes de santé et limiter la prise en charge des postes secondaires.

Ce nouvel examen de vos besoins de santé peut être une occasion de comparer votre actuelle mutuelle à d’autres formules du marché, ne serait-ce que pour inciter votre assureur à être compétitif et à vous proposer la meilleure couverture possible pour vous fidéliser.

Au-delà de ces manœuvres pouvant directement impacter le prix de votre mutuelle, veillez à ne pas négliger votre retour sur investissement. Pour rentabiliser votre mutuelle senior, pensez donc à vérifier l’ensemble des prestations auxquelles vous avez droit pour tâcher d’en bénéficier au maximum. De nombreuses complémentaires comportent en effet un poste spécial « médecine douce » (ostéopathie, acupuncture, homéopathie, psychologie, réflexologie). Peu d’assurés pensent à en profiter, malgré les bénéfices observés sur la santé des personnes d’un certain âge. D’une manière générale, c’est souvent sur des « petits plus » qu’une mutuelle senior ou retraité parvient à se distinguer : un forfait bien-être, des ateliers gratuits (stimulation de la mémoire, nutrition des seniors), un bilan activité physique et coaching… Rappelons que le but de la souscription est de bien vieillir, et que ces prestations préventives contribuent directement à diminuer vos dépenses de santé en prenant soin de vous tout au long de l’année.

Vous avez toutes les cartes en mains pour choisir la meilleure mutuelle senior au meilleur prix possible. Notez que les budgets les plus restreints pourront prétendre à l’aide ACS pour le financement de leur complémentaire santé, afin de limiter au maximum leur perte de pouvoir d’achat suite à la hausse de leurs dépenses de santé.

Dépôt demande rachat de crédit sénior

Publié dans Blog Sénior.