Crédit sénior : comment baisser son taux d’endettement à la retraite ?

Retour sur les solutions pour que les séniors puissent réduire leur taux d’endettement en payant des mensualités de prêt moins élevées.

Anticiper la perte de revenu à l’entrée de la retraite

La retraite est une étape de vie qu’il convient de préparer en amont et avec soin. Une fois l’arrêt de la période active, le sénior accuse une perte financière. En effet, la pension touchée chaque mois est souvent inférieure au revenu du travail, ce qui peut créer un trou budgétaire.

Des problèmes peuvent alors apparaître concernant le paiement des factures et le remboursement des échéances de prêt, étant donné qu’elles ont été contractées et déterminées sur la base des revenus d’activité. Les retraités qui subissent une perte avec leur pension sont donc exposés à des difficultés pour supporter leur train de vie habituel, d’autant plus si l’écart avec le salaire est important.

Comment calculer le taux d’endettement d’un sénior ?

C’est avec cette réflexion qu’un sénior peut envisager de préparer son budget au passage à la retraite. En listant l’intégralité des dépenses, il va pouvoir identifier tous les crédits qui sont prélevés chaque mois. En faisant l’addition des montants des mensualités, il va alors être en mesure de calculer son taux d’endettement qui correspond à la part des revenus destinée au remboursement des emprunts. Le taux d’endettement d’un sénior s’obtient de la manière suivante : il faut rapporter les charges régulières sur les revenus fois 100.

Pour les banques, il est courant qu’elles utilisent une limite de 33% de taux d’endettement qu’il faut éviter de dépasser. Au-delà, les professionnels estiment que la somme des emprunts est trop lourde pour que l’emprunteur puisse les rembourser tout en disposant d’un reste à vivre convenable.

Évidemment, ce seuil est indicatif et ne s’applique pas à toutes les situations. Un sénior qui dispose d’un budget mensuel de 10 000 € avec un taux d’endettement supérieur à 33% peut encore avoir la capacité de subvenir à son quotidien.

Comment baisser le montant de ses mensualités avec le rachat de crédit ?

Avant la retraite, un sénior peut donc évaluer son taux d’endettement avec ses revenus d’activité, puis, celui avec le montant approximatif de sa pension qu’il est susceptible de percevoir. En cas de taux supérieur à 33% avec le budget retraite, il peut alors envisager la possibilité de le réduire pour continuer à rembourser ses emprunts bancaires avec une contrainte moins pesante.

Pour qu’un sénior puisse réduire son taux d’endettement, il peut alors faire une demande de rachat de crédit. Une fois qu’une étude menée par un expert approuve la faisabilité de l’opération, tous les prêts en cours de l’emprunteur sont alors soldés par l’établissement bancaire en charge du dossier. Le but est simple : regrouper tous les crédits pour que le sénior n’ait à payer qu’une seule mensualité réduite et prélevée à date fixe. Précision importante : la baisse des échéances, qui favorise le retour à l’équilibre budgétaire, conduit en contrepartie à prolonger la durée de remboursement de l’emprunt et également à augmenter le coût global de l’opération.

Avec un rachat de crédit, le taux d’endettement du retraité va donc baisser ce qui permet de réallouer de la capacité d’emprunt. Lors d’une demande sur un formulaire en ligne de rachat de prêts, le sénior peut renseigner son intention de financer un nouveau projet avec une enveloppe directement insérée dans la nouvelle mensualité après le déblocage des fonds du rachat de crédit. Un analyste doit toutefois s’assurer que le foyer a la capacité à rembourser ce nouveau prêt inclus dans l’opération sans remettre en question son équilibre budgétaire.

Dépôt demande rachat de crédit sénior

Publié dans Blog Sénior.