Retraite : les évolutions budgétaires des séniors pour 2020

Retour sur les nouvelles réglementations qui vont impacter en 2020 le pouvoir d’achat des retraités.

L’augmentation des pensions de retraite dès le 1er janvier

A l’approche de la nouvelle année, le budget des séniors va être touché par diverses mesures. La première, c’est le retour de l’augmentation des pensions de retraite en fonction du niveau d’inflation dès le 1er janvier. Alors qu’elles étaient désindexées depuis 2018 pour augmenter de seulement 0,3% par an, pendant que l’inflation était chaque année supérieure à 1%, les séniors qui touchent moins de 2 000 € bruts par mois (pension et complémentaire) vont effectivement bénéficier d’une revalorisation de leur pension identique à l’inflation, comme le prévoit l’article 52 du projet de loi de Finance 2020.

Une bonne nouvelle pour les petites retraites qui vont augmenter autant que l’inflation estimée à 1% d’après les dernières prévisions de l’INSEE. La hausse doit être de 0,8% en cas de retraites brutes entre plus de 2 000 € et 2 008 €, de 0,6% entre plus de 2 008 € et 2 012 €, de 0,4% entre plus de 2 012 € et 2 014€ et enfin de 0,3% dès plus de 2 014 € par mois. L’indexation des pensions à l’inflation doit être restaurée pour tous dès 2021.

Réduction de l’impôt sur le revenu pour les retraites moyennes

Les revenus modestes devraient payer moins d’impôts en 2020. Et les séniors qui entrent dans le barème vont également profiter de cet allégement. Avec le prélèvement à la source, cette réduction de l’impôt sur le revenu sera automatisée. En moyenne, il est prévu que les contribuables de la première tranche économisent 350 euros contre 125 euros pour un célibataire et 250 euros pour un couple soumis à la deuxième tranche.

Le site impots.gouv propose d’ailleurs un simulateur en ligne pour évaluer le gain en renseignant plusieurs informations : une estimation du revenu imposable annuel après abattement, le nombre de part du foyer, la situation familiale et enfin le lieu de résidence (métropole ou outre-mer).

La suppression de la taxe d’habitation pour 80% des foyers en 2020

L’autre bonne nouvelle pour le budget des séniors est l’arrêt définitif de la taxe d’habitation en 2020. En effet, des séniors ont payé pour la dernière fois l’impôt en novembre dernier. Tous ne sont cependant pas éligibles à sa suppression, du moins pas dans l’immédiat. En l’occurrence, tous les Français ne la paieront plus en 2023, à l’exception des foyers propriétaires d’une résidence secondaire.

En 2020, la fin de la taxe d’habitation est appliquée aux foyers qui ne dépassent pas un seuil de revenu défini par le quotidien familial. Les séniors ne doivent donc pas dépasser 27 432 € pour 1 part, 35 560 € pour 1,5 part, 43 6878 € pour 2 parts, 49 784 € pour 2,5 parts, 55 880 € pour 3 parts et enfin 61 976 € pour 3,5 parts.

Dépôt demande rachat de crédit sénior

Publié dans Blog Sénior.