LEP : un livret d’épargne plus profitable que le livret A

À condition de rentrer dans le cadre d’éligibilité, le livret d’épargne populaire (LEP) est un excellent substitue au livret A. Ce dernier souffre d’un taux rémunérateur de 0,75% alors que le LEP propose un taux d’intérêt évalué à 1,25%. Un produit intéressant pour ceux qui souhaitent fusionner la sécurité et la disponibilité immédiate tout en bénéficiant d’un rendement correct.

Un livret souple au taux d’intérêt non négligeable

Si le livret A demeure toujours le placement le plus plébiscité des Français, il n’en est pas moins que le taux de rémunération est actuellement extrêmement bas. Avec un taux d’intérêt fixé à 0,75%, les Français qui positionnent leurs deniers sur ce produit d’épargne ne peuvent prétendre à un rendement élevé. Pire encore, dans une période où l’économie Française est dans une phase d’inflation à plus de 2% sur un an, les épargnants « perdre » théoriquement de l’argent. En effet, les taux d’intérêt des placements d’épargne classiques ne parviennent pas à compenser la montée des prix.

Cependant, le livret d’épargne populaire reste un compromis efficace, à condition de respecter les conditions de ressources pour y prétendre. Si le plafond de dépôt est limité à une somme fixée à 7 700 euros, au contraire des 22 950 euros du livret A, la rémunération s’avère bien plus attrayante avec un taux de 1,25%. Un rendement pas si éloigné des intérêts générés par les assurances-vie sur les placements en fonds euros. En effet, si le taux  tourne autour de 1,8% généralement, il ne faut pas omettre la déduction fiscale. Un impôt qui repose sur un système dégressif lorsque la temporalité du placement s’étend.

Un manque de popularité évident

Mais cette attractivité peine encore à convaincre la population Française à ouvrir ce produit. D’après les données statistiques de la Banque de France via son Observatoire de l’épargne réglementée, pas moins de 40% des Français peuvent prétendre à l’ouverture du LEP. Or, uniquement 13% de la population détient ce type de livret. Ce qui représente environ un tiers des personnes éligibles.

Ce manque de dynamisme tient son origine à un relatif anonymat. Tout en ajoutant que le livret A possède une notoriété évidente au sein de la population. Un fait dommageable, étant donné que le livret d’épargne populaire propose des caractéristiques plutôt similaires, tout en fournissant un taux supérieur de 67% que celui appliqué sur le livret A.

Tableau d’éligibilité avec les revenus maximums pour l’ouverture d’un LEP :

Nombre de parts
Revenu fiscal de référence de 2017, figurant sur l’avis d’impôt 2018
1 part 19 779 €
1,5 part 25 060 €
2 parts 30 341 €
2,5 parts 35 622 €
3 parts 40 902 €
3,5 parts 46 183 €
4 parts 51 464 €
Demi-part supplémentaire 5 281 €

Dépôt demande rachat de crédit sénior

Publié dans Blog Sénior.