Le crédit immobilier s’ouvre aux séniors

Avec l’allongement de la durée de vie et le départ à la retraite plus tardif, de nombreux séniors désirent investir dans la pierre. Cependant, emprunter pour un projet immobilier une fois l’âge de la retraite dépassé n’a pas toujours été aisé.

Un accès au prêt réputé difficile pour les seniors

Malgré les progrès de la médecine et les conditions de vie plus sûres, la plupart des établissements de prêt sont réticents quant à l’octroi d’un prêt immobilier pour une personne de plus de 60 ans qu’elle considère « à risque ». On remarque que tout est fait pour dissuader les clients d’un âge plus avancé, avec notamment des conditions assez difficiles, et une assurance emprunteur élevée. Certaines banques refusent même totalement les demandes de prêt. Le réel problème concerne donc cet âge limite qui se situe à 75 ans, voire 70 ans pour certains établissements.

Et c’est pourtant durant la retraite que les seniors ont l’occasion de faire certaines choses qu’ils n’ont pas eu le temps de faire auparavant. C’est dans ce contexte que naissent des solutions pour les retraités.

Une nouvelle offre voit le jour

Dernièrement, une nouvelle offre de solution de financement de prêt immobilier sans apport à vue le jour. Cette offre permet d’emprunter jusqu’à 110% de la valeur du prix d’acquisition d’un bien neuf, et permet également de prendre en charge dans l’enveloppe de financement, les frais de mutation ainsi que les frais annexes d’agence et de notaire. Le financement d’un bien ancien est également possible. Cependant, avant de formuler ce prêt, le ménage ne doit pas être endetté à plus de 50%.

Cette offre permet de plus, la non-obligation de changer de banque pour obtenir le financement, ou encore d’être domicilié à une banque.

Avec ce nouveau produit, la limite d’âge est ainsi totalement repoussée. Il est donc possible d’y souscrire jusqu’à 90 ans, avec une limite d’âge à 95 ans en fin de prêt. Pour éviter de régler une cotisation importante, la souscription à une assurance emprunteur n’est pas obligatoire, et l’assurance peut être mise en place sous la forme d’un nantissement.

Enfin, la période de remboursement est comprise entre 5 à 35 ans, avec une période de différé possible de 24 à 36 mois.

Ainsi, les retraités possédant de réelle capacité de remboursement, mais qui se voient refuser leurs demandes de prêts à cause de leur âge, peuvent désormais emprunter.

Dépôt demande rachat de crédit sénior

Publié dans Blog Sénior.