Retraite complémentaire et rachat de crédit

Les retraites complémentaires (CNRACL, IRCANTEC, ARRCO-AGIRC, etc…) sont prises en compte dans les dossiers de regroupement de crédits d’un sénior à la retraite.

Rachat de prêts : quel(s) intérêt(s) ?

L’objet de cette opération est de rassembler plusieurs emprunts en un seul, ce qui permet de réduire les mensualités de crédits. Les sommes restantes sont lissées sur une durée de remboursement plus longue et reposent sur un seul taux.

L’emprunteur peut avec cette solution rééquilibrer son budget et peut mieux anticiper les imprévus financiers qui surviennent lors de la vie courante. De plus, cette opération peut être efficace lors du passage à la retraite car elle permet de réduire les charges de crédits de la même façon que les revenus baissent.

Prise en compte de la retraite complémentaire

Lors de l’étude de faisabilité, l’expert analyste prend en compte les revenus dont la pension de retraite principale et les éventuelles retraites complémentaires. La retraite doit pour cela être déclarée en France afin d’être prise en compte. Certains établissements de crédits prennent en compte des retraites complémentaires non déclarées en France mais ils sont peu nombreux, il faut établir une demande pour en savoir plus.

L’ensemble des revenus va alors être confronté à l’ensemble des charges, l’analyste va s’assurer que le dossier est compatible avec les normes des partenaires bancaires et que sa faisabilité est approuvée. Ensuite, il propose à l’emprunteur retraité une à plusieurs offres de regroupement de crédits incluant le montant de la nouvelle mensualité allégée et les différentes modalités.

Dépôt demande rachat de crédit sénior

Publié dans Blog Sénior.