Crédit renouvelable : les points de vigilance à connaitre

Ce type de crédit à la consommation renoue avec une certaine croissance après 10 ans de déclin. Néanmoins, il est nécessaire de connaitre quelques points de vigilance avant de souscrire à une telle offre.

Le crédit renouvelable

Longtemps associé aux situations de mal-endettement, la production de crédit renouvelable a connu une croissance de près de 2 % sur un an en 2018, porté par le 3ème trimestre avec +1,9 % de croissance pour 19 milliards d’euros d’encours.

Un durcissement de la législation encadre désormais le crédit renouvelable, avec notamment les lois Lagarde et Hamon. Ce type de produit est donc davantage sécurisé, mais il est nécessaire de rester prudent avant de souscrire. C’est notamment le cas avec la plupart des enseignes de grande distribution, qui mettent en avant les facilités de paiement gratuites qui découlent de leurs cartes de crédit. Néanmoins, les conditions des offres ne sont pas toujours très claires et il est primordial de vérifier les conditions particulières avant d’envisager une souscription. En effet, l’utilisation d’une carte de crédit peut couter très chère.

Les coûts d’utilisation

La plupart du temps, les grandes enseignes de distribution proposent des paiements en plusieurs fois sans frais, afin d’inciter les consommateurs à souscrire à leur carte de crédit. Cependant, les frais d’utilisation ultérieure ne sont pas souvent détaillés.

Il faut savoir que le taux maximum autorisé (ou taux d’usure) sur les crédits d’un montant inférieur à 3 000 euros est de 21,2 % en ce début d’année 2019. Calculé par la Banque de France, ce chiffre est d’un tiers supérieur à la moyenne des taux pratiqués par les établissements prêteurs, qui se situe autour de 16 %. De plus, il n’est pas rare que certains grands magasins ajoutent des assurances contre la perte ou le vol des moyens de paiement, ce qui vient ajouter un coût supplémentaire à l’utilisation d’un tel service.

Le rachat de crédit renouvelable

Désormais, plus de la moitié des crédits renouvelables sont souscrits dans des banques, ce qui limite l’effet « marketing » d’une telle offre souscrite en magasin. En effet, il sera plus aisé de bien comparer les offres sans se précipiter au sein d’une agence bancaire que dans un magasin.

En outre, si l’emprunteur possède plusieurs crédits (consommation, dont le crédit renouvelable ou immobilier), il est possible de les regrouper dans le cadre d’un rachat de crédit. Cette opération de banque permet de solder l’ensemble des crédits en cours, pour créer un nouveau plan de financement avec une mensualité unique associée à un meilleur taux. En contrepartie, la durée s’en trouve rééchelonnée. Cette opération permet de réduire le taux d’endettement et d’envisager un nouveau projet en intégrant une somme intégrée au rachat de crédit.

Dépôt demande rachat de crédit sénior

Publié dans Blog Sénior.