Comment réduire ses impôts en faisant des dons ?

En plus d’être une satisfaction morale, les dons et les cotisations auprès de multiples organismes constituent un excellent outil de défiscalisation. En reversant de l’argent, il est possible de voir son impôt ponctionné d’un pourcentage du montant, sous la forme d’un crédit d’impôt.

Un moyen de réduire ses impôts annuels

Transmettre une somme d’argent en direction d’une association ou de tout autre organisme d’intérêt public peut être une opportunité. Le donateur soutient une cause dont il particulièrement sensible. Mais aussi, il profite d’une réduction sur son prochain impôt sur le revenu. C’est par conséquent un outil d’optimisation fiscale efficace. Il existe deux types de support financier en fonction du bénéficiaire : les dons qui regroupent l’ensemble des transferts en direction des associations aux nombreuses dérivées et les cotisations destinées au financement des partis politiques.

L’enrichissement est double. C’est une opération qui est à la fois un accomplissement moral personnel, en soutenant les activités de l’organisme receveur, ainsi qu’un bonus financier. Ce dernier est reçu une fois par an sous la forme d’un crédit d’impôt accordé par les finances publiques. Le montant de la déduction varie en fonction de la typologie du bénéficiaire.

Une réduction qui dépend du statut de l’organisme

L’État met à disposition un barème en vigueur qui définit le pourcentage des réductions sur les sommes transmises. Les dons aux associations d’aide à la personne par exemple sont déductibles à 75% sur l’impôt dans la limite de 536 €. Au-delà de cette somme, le pourcentage déduit est baissé à 66% dans la limite de 20% du revenu imposable cette fois-ci.

Concernant les organismes d’intérêt général ou d’utilité publique, la répercussion sur l’impôt est de 66% aussi, toujours plafonné à 20% du revenu impossible. Enfin, les cotisations envoyées aux partis politiques sont déductibles à 66% dans la limite de 4 600 € par an pour le financement d’une élection et de 7 500 € par an pour le fonctionnement de l’activité globale.

Une meilleure accessibilité avec internet

Maintenant, les sommes peuvent être données de plusieurs façons. Bien évidemment, les bénéficiaires acceptent les moyens de paiement classiques tels que les chèques, les virements bancaires ou les cartes bancaires. Le règlement peut se faire sur place si des prédispositions physiques sont prévues, par voie postale mais également en ligne. La grande majorité a en effet profité de l’émergence du numérique pour en faire le canal privilégié. Les donations se font par conséquent en grande partie sur internet puisque l’opération est simplifiée.

Dépôt demande rachat de crédit sénior

Publié dans Blog Sénior.